Défense de R. Geissen dans la procédure pénale du ministère public pour le compte de N. Achikzei, Z. Mehraban et M. P.H. Ruijzendaal

caret-down caret-up caret-left caret-right
Narges Achikzei, qui a été incendiée, et son petit ami ont eu un conflit violent avec l'ancien employeur de 32 ans de la femme à Utrecht. La famille est associée à des pratiques frauduleuses. En tout état de cause, ils ont été accusés par une personne blessée. Il a lui-même été convoqué devant un tribunal une semaine après l'assassinat de l'incendie en relation avec la calomnie. Pendant longtemps, il aurait envoyé des courriels à la femme - une ex-travailleuse - et porté atteinte à son honneur et à sa réputation.

Il est très probable que ce conflit a joué un rôle dans la mort cruelle. Le ministère public ne veut jamais répondre aux questions sur le contenu du conflit juridique. Il est clair que le conflit a exercé une grande pression sur Achikzei et les autres parties impliquées.


Cour d’Utrecht,
Vrouwe Justitiaplein 1
3511 EX Utrecht

Sujet : OM/Geissen du 19 avril 2012 à 13h45
Ministère public : 16/440678-09-09

Chers juges,

Par la présente, vous recevez ma réponse en trois exemplaires, un exemplaire pour le tribunal, un exemplaire pour le ministère public et un exemplaire pour le déclarant. J’ai indiqué au juge d’instruction que je trouve très ennuyeux d’être considéré comme suspect dans une affaire où l’auteur de la notification, dans la perspective de cette affaire criminelle douteuse, a été brutalement assassiné en raison du risque que cette affaire criminelle puisse mener une vie propre dans les médias. Il a été démontré que des personnes se trouvant à proximité de l’auteur de la notification Narges ont délibérément tenté de m’accuser du meurtre (production 1) et que le ministère public a jusqu’à présent beaucoup menti dans ses rapports dans les médias (production 4).

Parce qu’au moment de l’assassinat, j’avais Mme A. Balfoort de la probation d’Utrecht au téléphone pour discuter du rapport d’information sur cette affaire, le ministère public a rapidement compris que je n’avais rien à voir avec le meurtre et que j’avais été faussement accusé. Je joins également le courriel que j’ai envoyé en toute confiance à Mme Balfoort afin qu’elle puisse se faire une idée claire de la situation qui s’est présentée (annexe 14).

J’en appelle à l’article 261, paragraphe 3, du code pénal (ci-après dénommé : WvSr). Il n’est pas question d’insulte, de diffamation ou de calomnie parce que mes publications ne sont pas contraires à la vérité. Au contraire, mes publications devraient être considérées comme une mesure de protection légitime contre une menace perçue dont l’intérêt public exigeait l’inculpation.

L’exactitude de mon accusation selon laquelle la personne qui a fait l’allégation était impliquée dans une fraude a été confirmée par un détective et une autre victime. La date de naissance de Narges Achikzei et Narges Mehraban est la même (production 12). Il n’est pas illégal de lier Narges Achikzei à “Mme N. Mehraban” parce que je savais que Narges Achikzei et Haroen Mehraban étaient liés par un mariage musulman informel et que Narges Achikzei s’était présenté à moi comme Narges Mehraban (annexe 13). J’étais sûr à 100% que j’avais exposé les bonnes personnes en tant que fraudeurs parce que la veille de leur exposition sur InternetOplichting.nl (production 13), j’avais reçu un e-mail de l’avocat Peter Ruijzendaal disant que je n’étais pas autorisé à placer quelque chose de négatif sur ses clients sur Internet (production 14).

Les arnaqueurs savaient très probablement qu’il ne faudrait pas longtemps avant que je découvre leur mention honteuse sur Internet et qu’ils aideraient les victimes à résoudre ces arnaques. Il est intéressant de noter que l’alias de l’escroc (“Inge de Man”)

1 de 11

à laquelle un modérateur d’InternetOplichting.nl a envoyé un message de notification est très probablement lié à l’adresse e-mail narges999@gmail.com de Narges Achikzei (production 15). Je pense qu’il est très probable que Mehraban/Achikzei a transmis le message de notification à leur avocat Peter Ruijzendaal et qu’il a pu faire des bénéfices et donner suite aux menaces déjà faites dans le cadre de leur campagne d’extorsion légale. Il est certain que Narges Achikzei a été licencié avec effet immédiat (production 5) et que je l’ai signalé à la police (production 6).

Je tiens à signaler à la chambre multiple que les passages des documents que le Procureur général a ajoutés à l’acte de convocation ont été supprimés de sa propre initiative quelques semaines avant la réception de l’acte de convocation. Non pas parce que je doutais de la justesse de mon accusation, mais parce que je n’avais pas envie de me plaindre avec ces criminels à l’époque (Annexe 8).

Je trouve embarrassant que Ruijzendaal, qui travaille pour RBB Advocaten à Zeist, se soit joint en tant qu’avocat autorisé au nom de S. Achikzei, et Z. Mehraban comme partie lésée dans cette affaire criminelle parce que, à mon avis, il a provoqué, stimulé, facilité, aimé, bénéficié et harcelé le renvoi de Narges Achikzei et les procès qui en ont découlé (annexe 5). Pour moi, il n’y avait aucune possibilité d’éviter le conflit ou de l’éviter. Les escrocs ont exigé par l’intermédiaire de leur huissier le paiement des amendes imposées par les juges induits en erreur parce qu’ils ont faussement prétendu qu’ils n’étaient pas des escrocs et qu’il s’agirait donc d’un délit de ma part.

En bon citoyen, j’ai ignoré les jugements des juges civils mal avisés (“merde dedans, merde dehors !”) et j’ai constamment exhorté la police/judiciaire, le tribunal et l’huissier à découvrir la vérité, appelé à la médiation et averti que le conflit s’intensifierait si on n’intervient pas à temps. J’ai vu la honte par procuration de Narges Achikzei et je savais qu’en tant que femme afghane soumise, elle faisait ce que son mari et/ou son avocat lui ordonnaient de faire. Il en va de même pour Sahar Achikzei. Son comportement est contrôlé par Haroen Mehraban et son avocat Peter Ruijzendaal et tout ce qu’elle fait et a fait doit être placé à la lumière de la prévention de la perte de la face de ces messieurs et du recouvrement (ou du recouvrement) des amendes imposées (annexe 9). Après avoir reçu le jugement du tribunal de district d’Utrecht et mon rapport, l’huissier JWGD a décidé de mettre fin aux mesures de recouvrement au nom d’Achikzei/Mehraban (annexe 10).

Il est clair qu’il n’est pas question de diffamation, que mes accusations ont été faites dans l’intérêt général et que toutes mes actions visaient à trouver une solution définitive. J’étais déterminé à empêcher ce groupe d’auteurs de faire d’autres victimes.

2 de 11

Contrairement à toutes les autres victimes qui utilisaient des pseudonymes, j’ai fait mes accusations proprement sous mon propre nom (“Ralph” ou “Geissen”). Toutes les personnes concernées sont ” exposées avec leurs fesses ” selon le principe de l’égalité. Je suis fier du fait qu’aux Pays-Bas, je peux légalement prendre les empreintes digitales des criminels sur le pilori numérique après qu’un rapport a été fait à la police et il n’est pas question d’un faux rapport. Conformément aux directives judiciaires, j’aurais été autorisé à passer à l’ordre du jour et le ministère public n’aurait même pas été autorisé à engager des poursuites contre moi (appendice 11).

Veuillez noter que dans le rapport d’enquête du Ministère de la Justice “Votre entreprise ou votre vie. Il est explicitement recommandé aux victimes de ” nature et approche de l’extorsion de fonds ” de (1) se présenter à la police, (2) de ne rien payer aux extorqueurs et (3) d’attirer l’attention sur ces derniers. En bon citoyen, j’ai suivi de très près les conseils du rapport de recherche. Selon les experts, les cris aident le ministère public. Je trouve inacceptable d’être poursuivi par le ministère public pour avoir attiré l’attention sur ces affaires parce qu’il peut être démontré que j’ai suivi l’avis du ministère public (production 19).

Sur la base de la législation sur la santé et la sécurité et de la RSE, je me suis senti obligé de mener à bien la campagne d’extorsion légale, à gauche ou à droite, avec ou sans la participation du ministère public. Selon un détective du TGO, j’ai fait de mon mieux pour libérer Narges Achikzei. Comme j’étais non seulement l’employeur de Narges Achikzei, mais aussi le superviseur du stage de sa sœur, mes efforts ont été très importants et, avec le recul, j’ai perdu trop de temps sur ces questions. Je savais que notre employée Narges Achikzei était victime d’un mariage forcé et j’ai vu d’elle qu’elle n’était pas d’accord avec les actes criminels qu’elle devait commettre de la part de son mari et de son avocat. J’ai donc envoyé pas mal de courriels axés sur les solutions à Achikzei, Mehraban, Ruijzendaal et Bureau Binnensticht. En fait, j’ai approché tous ceux qui pouvaient jouer un rôle quelconque dans la résolution du conflit et dans la prévention de son escalade.

Le ministère public peut soutenir que je me suis rendu coupable de “harcèlement criminel par courrier électronique”, mais que cet article de la loi ne figure pas dans le code pénal et que, compte tenu notamment des circonstances spécifiques, il n’a jamais été question de harcèlement criminel pouvant faire l’objet de poursuites pénales. La victime du “harcèlement par e-mail” n’est plus parmi les vivants et ne pourra plus témoigner contre moi. Elle ne peut pas dire au tribunal qu’elle a mal agi parce qu’elle a été brutalement assassinée quelques jours avant sa nomination au poste de juge d’instruction. Elle ne peut pas s’excuser auprès de moi et de bien d’autres pour son mauvais comportement ou expliquer pourquoi elle a fait ces choses.

Le tribunal est prié de prendre les témoignages de Ruijzendaal/Mehraban avec une pincée de sel s’ils continuent d’insister haut et fort pour que Narges Achikzei souhaite me voir condamné par le tribunal. Ces messieurs mentent manifestement et ils ont beaucoup à cacher. Ils veulent que je paie les peines imposées par les tribunaux civils malavisés, que le ministère public me poursuive, que la chambre multiple me condamne et que les demandes de dommages-intérêts au nom de S. Achikzei et Z. Mehraban soient ensuite accordées par les tribunaux civils.

3 de 11

Ils peuvent plaider gratuitement parce que le Conseil de l’assistance juridique paie toutes les heures (220 €) d’avocat Ruijzendaal. Ils savent eux-mêmes qu’ils vendent des mensonges comme vérité, il n’est pas question de pseudologia fantastica. Il s’agit d’une affaire d’extorsion de fonds dans laquelle le ministère public, sans gêne, assiste les auteurs et tente ouvertement d’induire en erreur la chambre multiple afin de faire condamner un citoyen innocent.

Le ministère public a fait appel à l’aide du public par le biais d’émissions de télévision et de divers sites Internet pour résoudre l’affaire du meurtre. En bon citoyen, j’ai honnêtement ventilé mes pensées sur cette affaire et j’ai donné au ministère public le tuyau en or sur la base duquel ils auraient pu résoudre cette affaire de manière professionnelle. Ce qui n’est pas à mon crédit. En raison de l’action particulière du ministère public, j’ai officiellement présenté une demande au Procureur général concernant une enquête d’enquête menée par la Direction nationale des enquêtes criminelles. J’ai insisté sur le licenciement déshonorant d’un certain nombre de policiers dont la corruption/échec peut être légalement prouvé (annexe 12).

J’espère que la Cour jugera qu’une procédure formelle de plainte auprès de la police suivie d’une demande de démobilisation déshonorante adressée au procureur général, compte tenu de la réticence des citoyens à porter plainte contre des policiers, est d’un niveau équivalent à un rapport officiel. Je préférerais ne pas porter plainte contre des agents de police au nom du respect de la fonction. Toutefois, à mon avis, je pourrais valablement accuser publiquement les policiers des faits que j’ai mentionnés dans ma demande au procureur général, sans que le ministère public puisse me poursuivre pour eux. Conformément à la motion adoptée par la Chambre des représentants, je peux passer à l’ordre du jour.

Si le ministère public m’accusait d’avoir accusé des policiers par leur nom sur Internet, parce que l’agent MDNDR010 a porté plainte contre moi pour diffamation, je ferais remarquer au tribunal qu’une page Internet n’est en fait qu’un support d’information. Le caractère de l’Internet est public, mon argument tel qu’exprimé sur la page Internet “Solution Zeister Brandmoord” (annexe 7) que j’ai écrit pour aider TGO parce qu’à l’époque je pensais que TGO était réellement intéressé par les faits réels derrière le meurtre de Zeister Fire. Les enquêteurs du TGO nous avaient promis le lendemain du meurtre qu’ils résoudraient l’affaire. J’ai convenu avec le détective que j’enverrais les instructions pour résoudre le meurtre par courriel à la police de Zeister. Le détective a confirmé que mes e-mails atteindraient les bonnes personnes.

Il peut être démontré que j’ai d’abord envoyé le lien vers la page Internet, conformément à l’accord, à Politie Zeist. Le tribunal lui-même peut établir que mes intentions avec la publication ne visaient pas principalement à nuire à la réputation de l’agent MDNDR010, mais que mon argument visait à résoudre des affaires et à prévenir les erreurs judiciaires car je pense que tout suspect a droit à un procès pénal équitable et que le ministère public n’est pas autorisé à mentir aux juges pénaux.

4 de 11

Après que la police a pris note de mon argument et m’a envoyé une demande de retrait des informations, j’ai retiré les pages de l’Internet. Mon objectif avait été atteint, la police avait pris note de mes objections. Le fait que le ministère public n’en ait rien fait et qu’il ait cru qu’il poursuivrait sa politique douteuse sans être inquiété, malgré mes vives critiques à l’égard de TGO, est une chose que le ministère public lui-même a décidée. En bon citoyen, j’ai tout mis en œuvre pour éviter les erreurs judiciaires. Si le ministère public estime que j’ai été principalement impliqué dans la diffamation de personnes et de policiers sur Internet, il donnera au tribunal une image très déformée de la réalité. Si la chambre multiple déclare que mes accusations contre MDNDR010 ne peuvent être rendues publiques que si j’ai déposé une plainte, je déposerai quand même une plainte contre MDNDR010 pour contrefaçon et dépôt d’une fausse plainte (production 16).

La vérité doit pouvoir être dite, même si elle est douloureuse et désagréable pour les personnes impliquées et qu’elles se sentent blessées dans leur fierté, leur namus et leur honneur. Il est à noter que la famille Achikzei/Mehraban s’était déjà forgée une très mauvaise réputation lorsqu’elle vivait encore en Russie et que de nombreuses victimes m’ont fait part de leurs plaintes à leur sujet (production 10).

L’amnistie indique que chaque mois, une femme est assassinée aux Pays-Bas pour des crimes d’honneur. Les femmes sont souvent accusées d’adultère, mais des crimes d’honneur sont également commis lorsque la femme a choisi un partenaire qui est désapprouvé par la famille ou qui rejette un candidat au mariage qui a été choisi par la famille. Parfois, ce n’est pas la mort, mais la mutilation qui est le but de l’attaque. Amnistie croit que le gouvernement est responsable de la protection de ces femmes. Attirer l’attention sur les mauvaises personnes par le biais des médias sociaux (voir “Kony 2012”) dans le but de rassembler le plus grand nombre possible de partisans pour forcer le gouvernement à prendre des mesures contre les mauvaises personnes ne peut jamais être condamné par la chambre multiple s’il a été prouvé que les mauvaises personnes dont la poursuite pénale est souhaitée ont effectivement enfreint d’innombrables articles du code pénal.

La jurisprudence allemande (Ehrenmord Morsal) montre que les membres de la famille d’une victime de vengeance doivent apprendre à vivre avec les accusations portées contre eux par les personnes impliquées et les spectateurs concernant leur complicité dans le meurtre. Selon la cour, les parents de l’Afghan Morsal étaient dans une large mesure moralement responsables des crimes d’honneur perpétrés par son frère. Le tribunal a statué que les membres de la famille de M. Morsal devaient vivre avec les fortes allégations de complicité dans le meurtre. Dans les crimes d’honneur, les fanatiques qui se trouvent à proximité de la victime jouent toujours un rôle important dans la préparation du meurtre. En toute honnêteté, je n’ai fait remarquer que les fanatiques qui ont eu une influence très négative sur le bonheur de nos anciens collègues et qui sont les plus susceptibles d’avoir un degré élevé de responsabilité morale dans les crimes d’honneur. Peter Ruijzendaal et Haroen Mehraban sont les soi-disant auteurs en arrière-plan qui ont eu une influence décisive dans la planification de l’assassinat de Narges Achikzei (production 2).

5 de 11

Il est bien connu que je parle très négativement de Ruijzendaal/Merhaban et MDNDR010. Mais l’expression d’une opinion négative à l’égard des personnes est autorisée aux Pays-Bas parce que nous connaissons la liberté d’expression (art.7 de la Constitution). Parce que je suis chroniqueur/propriétaire de divers sites Web, que j’ai été nommé par le ministère des Affaires économiques dans le cadre de l’économie néerlandaise du savoir, que je suis impliqué/témoin qui a fait un rapport, que je suis porte-parole non officiel d’un grand groupe de victimes et de l’homme à qui Narges Achikzei aurait préféré se marier, la Cour ne peut restreindre ma liberté d’expression de l’opinion parce que cela est contraire aux droits humains énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme (10 décembre 1948). Je ne suis certainement pas le seul à exprimer une opinion négative au sujet de l’intervention de la police, de cette famille afghane et de son avocat. Les résidents locaux, les personnes impliquées et d’autres connaissances font état de crimes d’honneur et de problèmes relationnels (annexe 3) et les sténographes judiciaires se plaignent de l’attitude non professionnelle de la police (annexe 4).

Le ministère public ayant choisi de me faire passer dans les médias en tant que converti musulman, j’en appelle également à la liberté de religion (art. 6 de la Constitution). Dans l’islam, les crimes d’honneur sont un tabou absolu, selon la charia, les auteurs de crimes d’honneur devraient être punis selon le principe du ” yeux dans les yeux “. Mon mouvement de foi prêche la brûlure pour Ruijzendaal/Mehraban devant l’œil d’une caméra tournante pour qu’ils ressentent la même douleur/ humiliation que Narges Achikzei. D’un point de vue pénal, la Chambre multiple ne devrait pas me condamner si jamais j’exprime publiquement ce point de vue, car il fait partie intégrante de ma conviction religieuse. Cependant, nous ne vivons pas sous la charia en Afghanistan et nous devons tous nous conformer aux lois et règlements néerlandais. Je trouve qu’une peine d’emprisonnement à perpétuité pour Ruijzendaal/Mehraban avec le SCT à cause du NPS est acceptable comme peine de rechange pour leurs crimes. En partie à cause de mes croyances religieuses, le tribunal ne peut que conclure que je me suis jusqu’à présent beaucoup retenue dans mes reportages dans les médias. Je n’ai jamais été coupable de sédition ou de discours haineux. Au contraire, j’ai empêché mon entourage d’agir contre Ruijzendaal/Mehraban. Mes accusations sont légitimes et clairement exprimées dans la marge de sécurité de la loi néerlandaise. Je n’ai jamais cherché l’avantage proverbial du droit pénal pour provoquer une affaire criminelle, je n’ai absolument pas voulu cette affaire et tous les tracas entourant la campagne d’extorsion légale et le meurtre. Jusqu’à présent, j’ai été très retenue dans la diffamation de Ruijzendaal/Merhaban et MDNDR010. Je n’ai jamais de ma vie cassé des articles du WvSr. Mon casier judiciaire est vierge.

Si le ministère public avait choisi d’inculper toute autre personne qui s’est prononcée très négativement au sujet de l’action policière et/ou de Ruijzendaal/Mehraban, les chances d’être condamnée par la chambre multiple pour “diffamation” auraient été plus grandes. Les charges qui pèsent contre moi sont sans espoir et je pense que les agresseurs et le ministère public s’en rendent compte également. MDNDR010 est impliqué et devrait à ce titre être simplement interrogé par la Direction nationale des enquêtes criminelles dans le cadre de la recherche de la vérité. Comme Ruijzendaal/Mehraban, MDNDR010 s’intéresse au silence éternel de Narges Achikzei et à la dissimulation des faits entourant l’incendie du Zeister et les pratiques frauduleuses de Narges Mehraban.

6 de 11

Apparemment, MDNDR010 aime beaucoup poursuivre sa carrière dans la police, mais compte tenu de tous les faits qui ont été mis sur la table, il est inévitable qu’elle soit congédiée avec déshonneur en temps et lieu. C’est pourquoi le Bureau Binnensticht n’aurait jamais dû se charger de l’enquête sans la supervision de la Rijksrecherche. Il n’est pas surprenant que le Bureau Binnensticht ait commis tant d’erreurs dans les enquêtes criminelles et que l’exécuteur testamentaire ait présenté MDNDR021 à la chambre multiple avec un motif inventé et tente de me faire condamner pour diffamation et “harcèlement par courriel”.

Pour ma propre sécurité et sur les conseils de plusieurs, il a été décidé de ne pas assister en personne à cette procédure pénale. Si la chambre multiple a d’autres questions concernant ma défense, je serai heureux d’y répondre. Nous souhaitons seulement éviter une confrontation avec Ruijzendaal/Mehraban au tribunal parce qu’ils se sont forgé une très mauvaise réputation à cet égard en raison des menaces qu’ils ont proférées lors de réunions précédentes dans les couloirs du tribunal d’instance d’Utrecht. J’espère que le tribunal le comprendra et qu’il comprendra que j’ai avancé de bonnes raisons pour ne pas avoir respecté l’obligation de comparaître. Lors de la réception du tribunal de district d’Utrecht, j’ai dit lors du 4ème procès douteux (= demande de faillite du 1er septembre 2009) de Ruijzendaal/Mehraban que pour des raisons de sécurité je ne serais pas présent et j’ai explicitement mis en garde contre le risque d’attaques dans le palais de justice. Vous pouvez le vérifier si vous le souhaitez, il n’y a pas tant d’employés masculins qui travaillent à la réception du tribunal d’instance d’Utrecht et il arrive si souvent qu’il n’y ait pas d’avertissement pour une attaque au palais de justice. Il est significatif que j’aie averti le tribunal d’une attaque et que le ministère public ait néanmoins choisi de me placer sur le banc des accusés en tant que dénonciateur au nom de ceux qui ont été accusés de participation à la tentative d’assassinat.

Le Centre national d’expertise sur la violence honorifique (CNEVF) sera très probablement d’accord avec moi pour dire que le risque qu’une flambée de violence se reproduise est très élevé parmi ce groupe d’auteurs, qu’ils jouent un rôle tragique sur scène et que je dois jouer le rôle du suspect/victime. Je ne veux pas jouer à leur jeu de malade, je ne veux pas voir leurs jeux. Le risque que Haroen Mehraban joue la scène pendant la procédure pénale qu’il soit en colère / triste / insulté et que l’attaque contre moi s’ouvre est i.m.o. trop grand. Beaucoup de gens choisissent de garder le silence sur les motifs de l’assassinat de Zeister, compte tenu également des menaces qui ont été proférées et de la très mauvaise réputation de ce groupe de délinquants. Je pense que rien n’est jamais résolu par le silence et le mensonge et que le ministère public a l’obligation morale envers moi, la chambre multiple et de nombreuses autres victimes de traiter ces affaires avec le plus grand soin, de sorte que, d’une part, la répétition de violences d’honneur soit empêchée et que, d’autre part, toutes les parties coupables soient présentées devant la chambre multiple où le ministère public peut expliquer à la chambre multiple pourquoi Narges Achikzei a dû être assassiné dans le monde de la pensée de ce groupe criminel. Je trouve scandaleux d’être poursuivi par le ministère public sur la base d’un faux rapport d’une victime de crimes d’honneur qui a été brûlée clandestinement pendant des années.

7 de 11

Ce que j’ai fait et ce que j’ai laissé derrière moi peut être attendu de tous les bons citoyens/employeurs aux Pays-Bas. C’est un devoir civique et un signe d’être un bon employeur, rien de plus. Je n’ai pas besoin de recevoir une médaille pour cela, mais les poursuites judiciaires en récompense de l’accomplissement de mes devoirs civiques et de la réponse aux questions du ministère public vont au-delà de toute limite. Narges Achikzei a été assassiné en dépit de tous mes efforts, et non grâce à mes efforts, car le groupe des auteurs souhaite qu’il apparaisse. Il est embarrassant de voir que le ministère public a ignoré toutes les directives judiciaires et les lois et règlements (inter)nationaux afin de pouvoir me donner cette fausse affaire pénale comme cadeau. Apparemment, le ministère public s’attend à ce qu’il puisse gérer le meurtre d’un réfugié afghan de manière très négligente, où les critiques et les dénonciateurs sont réduits au silence et où le groupe des auteurs et un certain nombre d’employés de la police et de la justice ” gardent la ligne fermée “.

Les gens sont des animaux qui travaillent ensemble et partagent des idées. Si j’avais suivi à la lettre la dernière décision de justice, je n’aurais même pas été autorisé à envoyer ma défense à la chambre multiple ou à adresser une demande d’enquête par la Direction nationale des enquêtes criminelles au Procureur général. Si le tribunal décide que je ne devrais pas être autorisé à respirer ou à manger, je ne tiendrais pas compte de ce verdict parce qu’il est tout simplement contraire aux droits universels de la personne et à ce que je considère comme mes devoirs et droits civiques. J’ai le droit de me protéger et de protéger mes intérêts contre les menaces perçues. J’ai le droit de mettre au pilori les criminels et d’exhorter l’accusation à les poursuivre. J’ai le droit d’ignorer les jugements des juges trompés.

Comme je l’ai également indiqué dans mon rapport, il existe une division au sein du Service des poursuites pénales. Le ministère public peut conclure qu’un certain nombre d’enquêteurs honnêtes soutiennent ouvertement mon point de vue. Le lendemain de l’incendie, la police a déclaré à la radio que le meurtre était probablement lié à des crimes d’honneur ou à l’extorsion d’une entreprise. Trois détectives et l’agent de probation m’ont montré ma grande intelligence. Seul l’agent MDNDR010, dont la corruption peut être légalement prouvée par moi, prétend que je n’ai pas une vue d’ensemble d’eux. L’accusation devra choisir le groupe auquel elle se joindra en fonction de ma défense et des éléments de preuve que j’aurai présentés. Le Procureur peut demander un acquittement ou une condamnation.

Il est clair qu’un acquittement pour moi doit être lié à une condamnation pour Ruijzendaal/Mehraban et MDNDR010. Il a été légalement prouvé que les déclarants mentent et demandent instamment la condamnation d’un citoyen innocent et se protègent ainsi de jugements inutiles qui ont été prononcés par des juges malavisés dans l’espoir que la chambre multiple adoptera les vues de juges malavisés sur une base individuelle. Les chambres multiples ne peuvent pas se contenter d’un tapotement proverbial sur les doigts, ce qu’ils ont fait est trop grave pour cela. Étant donné que je suis en mesure d’étayer mes accusations par des faits, je m’attends à ce que la chambre multiple punisse vigoureusement et sans ambiguïté les pratiques douteuses des déclarants et du ministère public.

8 de 11

Bien que je comprenne qu’il soit très inhabituel qu’un citoyen ait le droit de ne pas tenir compte des décisions de justice, c’est ce que la Chambre multiple devrait envisager sérieusement dans cette affaire exceptionnelle. Pour moi, c’est l’une des possibilités d’échapper à la campagne d’extorsion légale, l’autre possibilité est la poursuite du groupe de délinquants par le ministère public, suivie de l’octroi de dommages-intérêts (plus élevés) par le tribunal afin que les parties puissent régler leurs réclamations mutuellement.

Dans le cadre de la recherche de la vérité et en vue de mon dernier rapport, je demande à la chambre multiple de commander forum.fok.nl, misdaadjournalist.nl et godvoordommen.nl de divulguer les adresses IP des utilisateurs qui se sont rendus coupables de diffamation et/ou menaces diffamatoires. Les sites Web ont fait savoir qu’ils ne sont prêts à divulguer les adresses IP qu’après que le tribunal leur a ordonné de le faire. Après avoir obtenu les adresses IP, la police peut demander le nom et l’adresse au CIOD et examiner s’il existe des liens avec le groupe responsable du meurtre de Narges Achikzei. L’identité de “musicioso” est connue, c’est-à-dire Masoud Mehraban le frère de Haroen Mehraban. Masoud Mehraban a probablement été nommé au nom de la famille/du clan pour mener la campagne de diffamation contre moi sur Internet et la recherche montrera qu’il est également responsable de plusieurs autres messages diffamatoires. Les crimes d’honneur sont un crime collectif typique.

Je pense que les inventeurs/initiateurs de l’incendie de Zeister devraient être traduits devant le ministère public devant la chambre multiple afin d’être jugés, ce qui donnerait à toutes les victimes de fraude la possibilité de se joindre à cette affaire pénale. Ma position s’apparente à celle de la Cour pénale internationale qui a émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Joseph Kony. La Cour choisit de poursuivre le chef du groupe criminel et ne poursuivra pas tous les enfants soldats ayant subi un lavage de cerveau qui ont tué leurs parents sur ordre.

Si le ministère public ou les déclarants estiment nécessaire de faire connaître leur point de vue sur cette affaire pénale aux médias avant la procédure au fond du tribunal, je me réserve le droit d’y répondre publiquement. Je publierai ensuite tous les documents sur Internet et communiquerai avec les députés afin que des questions à ce sujet puissent être posées au ministre de la Justice.

Bien que la justice de classe semble jouer un rôle dans la politique de poursuite du ministère public, je demande à la chambre multiple de respecter l’article 1 de la Constitution. Tous sont égaux et si, de l’avis de la chambre multiple, les infractions ont été reconnues comme prouvées, elles doivent être suivies d’une condamnation, quelle que soit la position sociale de l’auteur ou des auteurs.

À mon avis, la chambre multiple devrait au moins rendre un jugement à cet effet :
1. les enquêtes criminelles qui ont suivi l’assassinat de N. Achikzei et les pratiques frauduleuses de N. Mehraban ont été menées avec une grande négligence par la police de Zeist.

9 de 11

2. La Commission est d’avis que M. Achikzei a fait une fausse déclaration afin de camoufler son implication dans des pratiques frauduleuses et de jeter les bases de nombreuses procédures judiciaires dans le cadre d’une campagne d’extorsion.
3. N. Achikzei, H. Mehraban, P.H. Ruijzendaal se sont rendus coupables de diffamation, fraude, extorsion, harcèlement et menaces.
4. MDNDR010 est coupable de contrefaçon, de faux reportages et de complicité de diffamation/blasphème, fraude, extorsion, harcèlement et menaces.
5. il n’est pas illégal que R. Geissen ait ignoré des jugements de juges induits en erreur parce qu’il a suivi l’avis du ministère public.
6. le ministère public doit détruire les images de surveillance de l’assassinat de N. Achikzei (copies de ces images).
7) Des interdictions de contact sont imposées à H. Mehraban, P.H. Ruijzendaal, S. Achikzei et MDNDR010.
8. le Procureur doit prendre une décision dans les 30 jours sur la base du rapport établi par R. Geissen en octobre 2010.
9. forum.fok.nl devrait publier les détails d’enregistrement et les adresses IP des utilisateurs “EFG11” et “Musicioso”.
10. godvoordommen.nl devrait publier les détails d’enregistrement et les adresses IP des utilisateurs’De Vries’,’Afghan’,’Afghan007′,’Incroyable fucker’,’We live like a lion’.
11. crimejournalist.nl devrait divulguer les détails d’enregistrement et les adresses IP des utilisateurs’Ralph you are going to pay’ et’Best friend of Ralph G.’.

Je passe à l’ordre du jour et j’attends les décisions de la chambre multiple et du ministère public.

Sincèrement vôtre,
R. Geissen

Aperçu des annexes et des productions :
Annexe 1 : Correspondance avec le ministère public
Annexe 2 : Reportages de police dans les médias
Annexe 3 : Opinions des résidents locaux, des parties prenantes et des connaissances
Annexe 4 : Avis des sténographes judiciaires
Annexe 5 : L’avis de Peter Ruijzendaal
Annexe 6 : Critique de la police de Zeister via www.loedertje.nl avant le meurtre de Narges Achikzei
Annexe 7 : Meurtre d’un incendie de Solution Zeister
Annexe 8 : Suppression des accusations d’initiative
Annexe 9 : S. Achikzei transmet les messages R. Geissen à l’avocat Ruijzendaal
Annexe 10 : JWGD a mis fin aux mesures de recouvrement pour Achikzei/Mehraban
Annexe 11 : Motion adoptée sur la dénonciation et l’humiliation des criminels par les citoyens à l’aide d’un système numérique
Annexe 12 : Lettre à l’administrateur en chef concernant la demande d’enquête de la Direction nationale des enquêtes criminelles.
Annexe 13 : Narges Achikzie a envoyé pendant une courte période sous le nom de “Narges Mehraban”.
Annexe 14 : L’employé reclassifié A. Balfoort est l’alibi de R. Geissen.

10 de 11

Production 1 : Diffamation et calomnie contre Ralph Geissen
Production 2 : Les crimes d’honneur en droit pénal néerlandais
Production 3 : Condamnation criminelle contre l’exécuteur testamentaire MDNDR021
Production 4 : Lies police police Zeister incendie meurtre
Production 5 : Lettre de licenciement N. Achikzei
Production 6 : Changement par rapport aux marges Achikzei
Production 7 : Etranges e-mails envoyés par Narges Achikzei à Geissen (Fw 🙂
Production 8 : Adresse IP 82.169.250.250.170 = Haroen Mehraban (ou une autre personne parlant en son nom)
Production 9 : La Commission d’aide juridique a payé toutes les heures de travail de l’avocat autorisé Ruijzendaal
Production 10 : L’exterminateur qui a été co-défait parle très négativement de la famille Achikzei/Mehraban.
Production 11 : Message étrange de l’adresse IP 93.125.238.254
Production 12 : Un gardien découvre l’adresse du domicile de Narges Mehraban-Achikzei grâce aux victimes
Production 13 : InternetOplichting.nl : Numéro de compte ABN AMRO 47.86.32.32.320 pour N. Mehraban
Production 14 : Ruijzendaal savait que ses clients criminels étaient répertoriés sur InternetOplichting.nl.
Production 15 : L’adresse e-mail de Narges Achikzei (narges999@gmail.com) est liée à des alliés de fraudeurs sur Internet.
Production 16 : Déclaration trompeuse de l’agent MDNDR010
Production 17 : L’avocat Ruijzendaal coordonne la campagne d’extorsion (légale)
Production 18 : Faux mandat de Ralph Geissen pour corruption MDNDR010
Production 19 : Principaux passages : “Votre entreprise ou votre vie”.
Production 20 : Co-duped Buitendijk fait référence à’the gentleman N. Mehraban’.
Production 21 : Probablement Haroen Mehraban a envoyé un courriel de ma part au frère de l’exécuteur testamentaire MDNDR021
Production 22 : Réaction de Geissen au 5ème procès civil douteux de Ruijzendaal/Mehraban.
Production 23 : Fausses notes de Ruijzendaal au maire de Zeist, au chef de la police d’Utrecht, au procureur général et au chef de la police de Zeist.

11 de 11

Posted in Autorités néerlandaises, Chronologie, Innovation, Lanceur d'alerte, Meurtre Narges Achikzei, Recherche and tagged , , , , , .